Un Week-end à l’Eden du Randonneur

Envie de dépaysement, de déconnection et d’un retour aux sources, le temps d’un Week-end ?

Je vous ai déniché un petit coin de paradis.

563A7513

Partage, convivialité, tradition, générosité et qualité. Ce sont quelques mots qui reflètent notre incroyable Week-end chez Mr Payet Arnaud, alias « Tonton ». Le gîte de « l’Eden du randonneur » est incontestablement notre gros coup de coeur de l’année et je dirai même des 10 dernières années passées ici à l’île de la Réunion. Nous avons rencontré un homme d’une gentillesse sans nom, qui nous a accueilli dans son univers .

Ce Week-end, nous l’avions préparé, imaginé et attendu avec impatience. Quand je dis nous, je parle bien évidement de moi mais aussi d’Amélie, Aurélie, Audrey et Sara. Pour la petite histoire, nous nous sommes rencontrées sur Instagram il y a quelques mois à l’ocassion d’un « Meet & Drink » qu’Aurélie organisait. Depuis, des amitiés se sont formées et nous partageons pas mal de choses ensemble. Cette fois-ci, nous voulions profiter d’un week-end d’aventure pour introduire nos conjoints et enfants. J’étais tombée par hasard sur une publication sur « l’Eden du randonneur » et son concept gîte, tentes, bungalow au milieu de la nature, m’intriguait. J’en parle aux filles et elles sont tout de suite emballées. Réservation faite, il n’y a plus qu’à attendre le Jour J.

Samedi 17 novembre ! Ca vous parle ?
Premier jour de la mobilisation sociale des gilets jaunes, mais aussi notre week-end entre amis.
Nous avons hésité l’espace de quelques secondes à annuler notre séjour, mais l’envie de s’évader et notre optimisme étaient bien plus forts que quelques barrages. Nous voilà donc tous sur la route en direction de notre lieu de RDV, chemin de la petite ravine à Pont d’Yves, point de départ de notre excursion. Mais quelle ne fut pas notre surprise de découvrir des routes littéralement désertes. La Réunion sans voiture, totalement irréel. Les barrages n’avaient pas encore eu le temps de s’organiser, et la population prévenue du mouvement préférèrent, j’imagine, rester chez eux.

Nous voilà tous réunis et super excités de passer quelques jours tous ensemble. Les présentations faites et les sacs à dos bouclés, nous entamons une longue descente d’une heure environ jusqu’à la rivière du bras de la plaine. Car ce que je ne vous avais pas dit, c’est que le gîte n’est accessible qu’à pied. Néanmoins, il y a toujours la possibilité d’y aller par hélicoptère, mais bien entendu, ce n’est pas le même budget. Ensuite, il nous restera plus ou moins 30 minutes de marche sur un terrain assez plat. Il nous faudra toutefois traverser à 2 reprises le lit de la rivière, (renseignez-vous avant de partir car le niveau de l’eau peut être plus ou moins haut selon la saison). Pour faciliter la traversée, des câbles ont été installés. La fin de la randonnée s’annonce par une passerelle en bois surplombant le lit de la rivière et une petite pancarte indiquant le gîte de l’Eden du Randonneur.

563A7093-2563A7094563A7111

Nous n’avions pas encore passé le pas du porche, que nous ressentions déjà une atmosphère particulière. Je passe la première, gravis quelques marches de pierre et fus accueillie chaleureusement par Mr Payet par une traditionnelle bise, « le casse coco ». Le temps de nous imprégner du lieu, Tonton nous invite à nous asseoir pour nous reposer et déguster du jack fraîchement découpé sous le regard curieux et amusé des enfants. Nous faisons ensuite connaissance avec Tonton qui nous raconte son histoire et celle de ce lieu qui n’est autre qu’à son imagine. Installé avec sa femme et ses 2 fils, depuis maintenant 4 ans, Mr Payet a décidé d’y construire un havre de paix pour les siens mais aussi pour les randonneurs avide de tranquillité et d’un retour à la nature. Après des années à travailler sans relâche, comptant 6 métiers à son actif, ce touche à tout et fier détenteur du 2ème prix du salon de l’invention, décide qu’il est temps pour lui de fuir l’excitation des villes et le rythme effréné d’un vie où l’on ne prend plus le temps d’en profiter. Il saute finalement le pas et prend la décision de s’exiler sur ce terrain familiale transmis de génération en génération, malgré la remarque de sa madame qui lui dit « Mais qui va venir nous voir dans un trou pareil ? ».

Après avoir repris des forces, Tonton nous fait visiter les lieux. « L’Eden du randonneur » est une histoire de famille, c’est avec ses 2 fils qu’il a tout construit, de l’habitat au mobilier. Chaque espace a été pensé et conçu en harmonie avec la nature et vous pourrez choisir si vous préférez dormir dans une tente, une chambre ou un bungalow perché en haut des arbres. Vous pourrez arriver à l’heure que vous voulez, d’ailleurs vous pourrez manger, dormir, vous lever et repartir à l’heure que vous voulez. Ici les horaires n’existent pas, vous vivez au rythme de vos envies. Le bien être des ses hôtes est ce qui lui importe le plus. Pour cela d’ailleurs, les portes de son paradis ne sont ouvertes que le week-end, afin d’être entièrement disponible et aux petits soins de ses visiteurs.

La petite visite terminée, nous nous installons tous dans nos quartiers. Nous avons opté pour une chambre avec un lit double, 2 lits superposés et une salle de bain privative. Petite mais très confortable. Le temps de trouver les maillots de bain et hop direction la rivière. Il n’est que 13h30 lorsque nous arrivons au gîte, nous avons donc tout le temps d’en profiter.

563A7208

La journée passe au rythme des flots, profitant de ces instants hors du temps, qui nous font oublier nos vies trépidantes et nous laissent totalement rêveurs.

La fin de journée et l’heure du dîner se faisant sentir par les bonnes odeurs du carry cuit au feu de bois, nous refaisons surface et regagnons le gîte, où le propriétaire nous attend pour nous servir des rafraîchissements et profiter d’un temps avec nous. S’en-suivent parties de carte et de babyfoot. Les feuilles de bananier sont prêtes sur les vannes, nous attendons le feu vert de « Tonton » pour aller nous servir de son délicieux Ti-Jacques Boucané ainsi que de son carry coq. Mr PAYET vous proposera de manger directement avec la main à la façon traditionnelle, ce que nous avons fait et franchement la saveur en était encore plus que meilleure. Soyez attentif lors du repas, une petite famille de Tangue viendra sûrement vous rendre visite , attendant patiemment que vous ayez fini pour récupérer les restes. Je vous avais dit que c’était un havre de paix où tout le monde vit en harmonie, y compris les tangues. La soirée se termina comme elle a commencé dans la chaleur et la bonne humeur.

563A7315

Réveil matinal de notre côté, « Tonton » nous attend dans  la cuisine. D’ailleurs, il nous réserve une petite surprise. Il nous emmène à l’arrière de son gîte où nous découvrons un agneau qu’il a sauvé de la mort. Ronan aura le privilège de le nourrir au biberon. C’est une expérience qu’il n’est pas prêt d’oublier. Le biberon englouti, c’est à notre tour de nous restaurer.

563A7382 ps-7

Le petit déjeuner nous est servi copieusement et à volonté. C’est le ventre bien rempli que nous partons en balade avec Mr Payet et biquette, à travers la bananeraie puis à travers une végétation dense qui indique que ce sentier est peu emprunté. La petite virée prend des airs d’aventure, certains d’ailleurs rebrousseront chemin tandis que nous continuons, convaincus que nous finirons par trouver l’accès au vieux barrage. Le lieu est empreint d’une atmosphère particulière que connaissent les sites laissé à l’abandon. Nous contemplerons cet espace un long moment, les enfants s’amusant à jeter des pierres le long de la glissière métallique du barrage. De ce chaos sonore, jaillirent des centaines d’hirondelles des entrailles de l’édifice. Un ballet aérien de volatiles s’en-suivit et nous plongea dans un autre monde.

Notre voyage au paradis touche à sa fin et il est temps pour nous de retourner au gîte et de rassembler nos affaires. Personne n’a envie de partir, on est tellement bien ici, mais le simple fait d’y songer nous fait légèrement sortir de notre rêverie. Néanmoins le plaisir se prolongea autour d’un riz chauffé. Il était hors de question pour notre hôte de nous laisser repartir sur les sentiers le ventre vide.

563A7488563A7491

Un grand Merci à Mr PAYET Arnaud pour ce voyage hors du temps.

Le gîte et table d'hôte l'Eden du Randonneur
Le grand coin
Le Bras de la Plaine
97414 L'ENTRE DEUX
Île de la Réunion

Accès au gîte : se rendre à Pont d'Yves et emprunter le chemin de la petite ravine. Le sentier débute au fond de ce petit chemin.

Réservation conseillée
Tél : 06.92.24.01.42
Mail : eden.durandonneur@gmail.com
Page facebook : https://www.facebook.com/Gîte-et-Table-DHôte-L-Éden-Du-Randonneur-153011015070208/

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s